Comme indiqué à l’accueil de ce site, je suis avocat généraliste.

  

Cela signifie que je suis un avocat du quotidien, celui qui saura accompagner un couple en crise vers un divorce par consentement mutuel, celui qui sera capable de conseiller un bailleur dans sa relation avec son locataire, ou le cas contraire, assister un dirigeant d’entreprise pour gérer le recouvrement de ses créances, aider à dénouer une situation conflictuelle entre deux associés de société civile...

 

Je pourrai assister la victime d’une agression, devant le tribunal correctionnel, conseiller une collectivité locale sur la mise en place d’un protocole d’assistance de ses agents dans le cadre de la protection fonctionnelle…

  

L’avocat généraliste, à l’instar du médecin généraliste, vous assiste pour prévenir, voire guérir des pathologies quotidiennes des relations sociales.

 

Il est nécessaire de garder à l’esprit que la difficulté que vous rencontrez n’est pas limitée à un domaine juridique déterminé (simplement du droit de la famille, ou du droit commercial, par exemple) mais elle est d'une portée plus large qui nécessite souvent des compétences et des connaissances transversales dans plusieurs domaines juridiques.

 

C’est en cela qu’un avocat généraliste, qui analyse objectivement votre situation, en comprenant toutes les implications qu’elle engendre, saura œuvrer pour vous, ou vous guider, et vous sera d’un réel secours.

 

C’est lors de notre première rencontre que je dresserai les contours de votre situation et que je pourrai prendre en charge directement votre dossier, ou, si cela s’avère nécessaire, que je vous adresserai à un Confrère spécialiste, voire un autre professionnel du droit qui sera susceptible de vous assister efficacement.

 

Inscrit au barreau des Pyrénées Orientales, c’est dans ce département et sur le ressort de la Cour d’appel de Montpellier que j’exerce et que je développe l’essentiel de mon activité.

 

Je peux cependant vous assister partout, sur le territoire métropolitain et dans les Départements d’Outre-Mer devant toutes les juridictions civiles, pénales et administratives et m’adjoignant, si nécessaire, le concours de Confrères locaux.