Les relations du mandant avec son avocat ne sont pas toujours faciles à appréhender.

 

 Le mandant est le premier acteur d’un dossier. Vous êtes le premier acteur de votre dossier.

 

Vous aurez noté que je parle de mandant et non de client. En effet, la relation entre une personne et l’avocat répond au principe du contrat de mandat tant en matière judiciaire, qu’en matière juridique. 

 

 L’avocat que vous avez choisi et désigné va vous représenter devant le juge, ou auprès d’un tiers dans les limites des pouvoirs fixés par le mandat. 

 

 C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de convenir, dès le début de votre relation avec l’avocat que vous avez choisi, des contours de la mission que vous souhaitez lui confier et partant, que vous sachiez quels sont les objectifs que vous visez, tant au travers de la procédure envisagée que de la mission de conseil que vous aurez sollicitée. 

 

 C’est dans ce cadre que la compétence technique et juridique de l’avocat choisi est essentielle. 

 

 Elle peut résulter de la spécialité de l’avocat choisi, ou de la capacité qu’il a à s’entourer de confrères de qualité, ou d'autres professionnels, et disposant des spécialités éventuellement nécessaires. 

 

 C’est une relation de confiance qui doit s’établir. Si elle n’existe pas, il n’y a pas lieu de rechercher comment collaborer, ou si elle disparaît, il est alors préférable de mettre fin au mandat.